First Man - le premier homme sur la Lune streaming

First Man - le premier homme sur la Lune

NaughtyDog . 52 Videos
Subscribe
2,548,145
2,729,347 views
95% 39,852 852

SYNOPSIS:

Pilote jugé « un peu distrait » par ses supérieurs en 1961, Neil Armstrong sera, le 21 juillet 1969, le premier homme à marcher sur la lune. Durant huit ans, il subit un entraînement de plus en plus difficile, assumant courageusement tous les risques d’un voyage vers l’inconnu total. Meurtri par des épreuves personnelles qui laissent des traces indélébiles, Armstrong tente d’être un mari aimant auprès d’une femme qui l’avait épousé en espérant une vie normale.

Liste liens First Man - le premier homme sur la Lune en streaming:

Tags :

stream complet First Man - le premier homme sur la Lune film en streaming stream complet streaming film First Man - le premier homme sur la Lune streaming gratuit

Comments
Sushi-Overdose . 2018-10-17T19:19:04

Objectif deuil pour Damien Chazelle en couvrant une dizaine d'année de la vie de Neil Armstrong. C'est souvent fort, mais que se passe-t-il avec cette caméra épaule qui surgit dans son cinéma ?
Ma critique : http://www.silence-action.c...

Maxime C . 2018-10-17T14:58:51

aussi sous-estimé que La La Land ?

LeMeilleurPseudoDuMonde . 2018-10-17T12:48:56

Je ne l'ai pas vu, il semble que le film soit bon mais je trouve un peu dommage d'avoir choisi Ryan Gosling et Claire Foy dans ces rôles-là. Même si ce sont de très bons acteurs ils ne ressemblent que très vaguement à Neil Armstrong et sa femme.

Caster des acteurs un peu plus ressemblants n'aurait pas été un luxe.

L'Info Tout Court . 2018-10-17T12:02:38

Le réalisateur sait l’importance de frapper fort dès l’intro et après Another Day of Sun, il nous embarque dans un Another Day of Sky en immersion totale aux côtés d’un Ryan Gosling paniquée. C’est là toute la force de ce long-métrage – et celle d’un bon biopic en général -, parvenir à nous mettre en apnée alors qu’on connaît déjà la fin. Volontairement claustrophobe, volontairement affolée, volontairement épileptique, sa caméra reproduit ce sentiment de détresse lorsqu’on ne maîtrise plus rien dans un espace où personne ne nous entendra crier.
Notre avis complet : https://bit.ly/2J1a1t3

PUNISHER . 2018-10-16T05:06:53

Ryan Gosling tout ce qui lui manque c’est un Oscar quand on voit sa filmographie elle est vraiment impressionnante avec notamment 5 films qui se démarque
-Drive
-Blade Runner 2049
-First Man
-Places Beyond The Pines
-LalaLand

Florent le Néophyte . 2018-10-15T08:43:50

« First Man » est le récit intime d’un homme au-delà de l’exploit historique d’une nation. Celui qui eut une foi inébranlable afin de surmonter les pires obstacles et ainsi poser le pied sur la surface de la Lune.

Damien Chazelle est un génie. Comment ce mec, âgé d’à peine 33 ans, peut-il nous retranscrire ce moment de vie avec autant de justesse et d’émotions?

Sans artifice, il réussit avec brio à nous faire redécouvrir la plus belle et la plus marquante étape de la conquête spatiale à travers les yeux d’un héros.

Par-dessus les échecs, par-dessus la tragédie, Neil Armstrong a su garder la foi et son sang-froid afin d’achever une quête, mais surtout rendre le plus beau des hommages.

Mon avis complet ici : https://lavisduneophyte.wor...

Just A Word . 2018-10-14T19:22:03

Damien Chazelle peut-il encore une fois tutoyer les étoiles avec First Man ?

Réponse sur Just A Word :
https://justaword.fr/first-...

Guillaume B. . 2018-10-14T18:00:39

Encore et toujours obsédé par les personnages dont les rêves et ambitions les poussent toujours plus loin (et notamment des autres), Chazelle s'empare de l'événement du 20eme siècle pour en faire plus encore qu'un biopic à la gloire des USA et de la NASA (et on pourra reprocher au film de ne faire que survoler l'aspect social pour le débat critique sur le coût de la conquête spatiale et les avancées technologiques versus les problèmes sociaux et la lutte des avancées sociales) une plongée dans un esprit à la fois brillant et audacieux, qualités inévitables du héros, pour ce qui est de son travail mais bien moins ouvert dans le relationnel, qualités intéressantes de l'humain faillible et imparfait.
Gosling, qu'on jugera peut-être pas assez expressif, construit son jeu, charismatique, sur cette idée d'un homme coupé des autres, replié sur son rêve et sa douleur, ce qui n'en rendra ce voyage vers la Lune que plus symbolique d'un véritable voyage intérieur, dont l'épilogue résumera parfaitement de quoi le coeur du film est réellement le sujet. Claire Foy campe la femme fidèle, magnifique dans les moments où la peur la dévore et lui impose de rompre ce pesant silence familial.
Avec un feeling très spielbergien par moments, une tonalité aux couleurs et à la texture visuelle qui nous plonge avec délice dans une ambiance rétro filmée avec sobriété et pudeur, il osculte le mal être de gens qui vont vivre l'extraordinaire, en peine comme en exploit.
Et lors de ses moments "aériens", la mise en scène, loin de singer l'exploit spectaculaire de Cuaron, opte pour une immersion très intense, au montage souvent tendu, où la perspective est souvent celle de l'humain confiné, secoué, pour mieux accentuer le rendu anxiogène de la situation.
Servi par une BO parmi les plus belles de l'année (le thème pour la lune est formidable), le film offre en outre la plus belle illustration de la mission Apollo 11 dans un dernier acte d'une puissance formelle incroyable. SFX parfaits, effets sonores irréprochables et travaillés, visuel d'une ampleur et qualité tranchant avec le reste du film, le voyage vers la Lune est un moment de rêve.
Alors oui, on connaît déjà la fin (ce qui n'empêchait déjà pas Apollo 13 d'être un bon divertissement en son temps) mais l'on n'en prend pas moins plaisir à voir cette façon si douce et prenante de la raconter. Après tout, on peut connaître un morceau de classique et aller voir différents concerts et préférer celui qui sera le mieux orchestré... Or, question mise en scène, Chazelle confirme, dans un genre très différent de ses précédents, tout le bien qu'on pouvait déjà penser de lui.

Ciro Di Marzio . 2018-10-14T17:42:28

16 millions de dollars de recettes au box office us pour son week end d'ouverture , ce n'est pas un joli score !!!

Benjamin F. . 2018-10-14T06:50:49

Pour ma part, je suis un poil déçu. C'est quand même un bon film mais je m'attendais à autre chose. Je savais que le film était un biopic centré sur Niel Armstrong mais j'aurai aimé que le film aborde un peu plus les aspects techniques. On parle beaucoup de sa vie de famille et de l'impact du programme sur sa vie privée mais assez peu de son implication dans le programme lui-même. Parfois, on a limite l'impression qu'Amstrong n'est que le cobaye d'une expérience et le simple passager d'une fusée qu'il aurait découvert 10min avant d'embarquer. Du coup, en sortant de la salle j'étais sur une impression de film au scénario très elliptique et surtout très romancé aussi bien dans les faits que dans l'interprétation des personnages. Les scènes spatiales sont quand même bien fichues et il y a des moments de tension assez incroyables mais ça n'a pas été la claque tant attendue. 2 jours après avoir vu le film, forcé de constater qu'il ne m'a pas marqué plus que ça. Dommage... 3/5

Daniel P . 2018-10-14T06:29:04

Un film exceptionnel qui raconte avant tout l’histoire d’un homme avec une pudeur et une finesse extraordinaire. Les scènes de décollage, de pilotage et d’alunissage sont déjà culte. La musique de Justin Hurwitz est fantastique rappelant parfois la simplicité diabolique de Moriconne. Un film très intelligent où les sentiments et les émotions sont toujours sous entendu et montrées à l’image de son personnage. Un film qui peut vous poursuivre comme l’avait fait interstellar ou vous laissez bouche bée comme l’avait fait Gravity. First Man en est le digne héritier. Ce film sur une histoire réelle dans l’espace fonctionne mieux et procure plus d’emotion Que la plupart des films de science fiction.
Pour moi un chef d’œuvre et le meilleur film de l’année pour le moment.

Le Dude Lebowski . 2018-10-13T18:58:18

j'attend enormement de ce film damien chazelle est un très grand réalisateur j'espère que ce film pourra se ranger avec Gravity, Interstellar et les plus grands films du genre

James Ford . 2018-10-13T16:22:22

Par contre ca me fait quand même beaucoup penser a "The First" avec Sean Penn. Au vu des BA et de ce que j'ai enttendu dire !

Ginger L . 2018-10-12T22:58:46

A voir au cinéma. Très bon Biopic avec de bons acteurs!

Naughty Dog . 2018-10-12T22:37:50

Damien Chazelle, Oscar en poche, revient après Whiplash et La La Land pour s'attaquer au plus grand exploit de l'Humanité : la conquête de l'espace et le premier pas sur la Lune en 1969.

Sujet de film ambitieux (le script avait d'abord été donné à Clint Eastwood), on y suit donc Neil Armstrong durant ses 6 ans de formation au sein de la Nasa,l'ayant conduit à effectuer le 1er amarrage spatial via la mission Gemini 8, pour enfin aboutir à la célèbre mission Apollo 11 qui changea le cours de l'Histoire à jamais.

Le film débute en 1960, peu avant un évènement familial tragique, laissant une marque indélébile sur le couple Neil & Janet Armstrong; et de cet évènement perturbateur, Chazelle ne dresse pas un film sur la conquête spatiale, mais sur le deuil et la douleur qui en découle.

Abordant cette épopée via un regard intimiste, silencieux et parfois même morose (jusqu'en dans les teintes métalliques de la photographie très 60's du film, renvoyant aux films d'époque), l'unité familiale est la base de First Man, où comment un homme souffrant intérieurement va essayer de trouver une forme de rédemption et de pardon en accomplissant l'impossible, là où est toute la thématique du film.

Ryan Gosling est excellent, campant un personnage intelligent, renfermé, professionnel jusqu'à l'autisme, mettant de côté sa vie de famille et le regard constamment tourné vers la Lune (parlant à ces enfants comme lors d'un débriefing de mission)

En contrepartie, Claire Foy offre une prestation de très haute facture, ce qui n'est guère étonnant bien sûr, mais permet un réel ancrage émotionnel à plusieurs moments intenses, et dévoilant une autre facette de la femme au foyer de l'époque, subissant les retombées des possibles échecs de la Nasa, où la mort guette à chaque tournant.

En parlant de ce sujet, la mise en scène de Chazelle, plus posée et classique lors des scènes "terrestres", explose littéralement lors des moments de bravoure stratosphériques ou spatiaux dès la formidable séquence d'ouverture : plans serrés sur les regards, les vitres ou les manettes, rythme tonitruant dans l'urgence, sonorités rutilantes au bord de l'implosion, le spectateur est réellement présent dans le cockpit. Au moyen d'une réalisation à laquelle on avait pas eu l'habitude de le voir sur ces 2 précédents long-métrages, Damien Chazelle retransmet à merveille le côté dangereux et anxiogène de ces énormes boites de conserve clinquantes propulsées à vive allure dans le ciel.

Si le reste du prestigieux casting (Corey Stoll, Kyle Chandler, Ciaran Hinds, Shea Whigham ou encore Jason Clarke) n'est pas forcément mis en avant (et qu'on aurait aimé mieux connaitre ces personnages ), chacun offre une prestation solide.

L'intrigue se suit avec plaisir et intérêt malgré quelques séquences terrestres méritant une narration et des dialogues moins impersonnels, mais le tout est magnifié par une OST de Justin Hurwitz tout simplement excellente, offrant une poésie et une mélancolie à tout instant, jusqu'à l'apothéose de l'alunissage lors des 30 dernières minutes du film : sensationnel !

First Man est réellement le récit d'un homme, et par extension d'un couple, sobre mais jamais austère, jusqu'à une conclusion qui paie vraiment, arrivant même à faire lâcher des larmes.

Un très bon film tout simplement.

4/5

StarLord92 . 2018-10-12T22:27:32

Vu en avant-première, j’ai beaucoup aimé FIRST MAN de Damien Chazelle. Le film alterne souvent entre comédie/drama/biopic et sensations fortes (notamment avec la scène d’ouverture) grâce à un superbe travail du son qui nous plonge dans les fusées des protagonistes. Comme souvent avec Damien Chazelle, le dernier acte est sublime, sans trop en dire on en arrive évidemment au moment que tout le monde attend, mais le talentueux Chazelle ne se contente pas de filmer purement et simplement, il nous laisse profiter de séquences certes muettes (logique xD) mais magnifiques. J’ai également beaucoup aimé la photographie avec un style bien 60’s qui va parfaitement avec le contexte. FIRST MAN est un des films à ne surtout pas rater en cette fin d’année !

Naughty Dog . 2018-10-12T21:48:06

eh bien c'était très bien !

ptet le film "le moins bon" de la filmo de Chazelle, First Man reste maitrisé de bout en bout, avec des parti-pris qui ne plairont ptet pas pour un grand nombre de spectateurs, mais où une vraie sensibilité mélancolique et mutique se dégage petit à petit avant d'exploser sur les 30 dernières minutes sensationnelles (magnifique score de Justin Hurwitz <3 )

J'ai même lâché quelques larmichettes sur la fin !

Bref critique détaillée dans quelques instants !

Djamel G. . 2018-10-12T21:45:13

Un film pour le cinema, deja cela vas fonctionner sur moi. Il est filmé comme intersellar et pas comme gravity. Les 30 dernieres minutes m ont mis des frissons. L inconvenient il est un peu trop long mais voilà super film, bravo au real qui confirme encore qu il est parmi les plus grands

Benito G . 2018-10-12T18:43:47

Voici un drame / biopic adapté d'un roman sur Neil A. qui décrit chronologiquement du début à la fin. Ne faisant pas l'impasse sur le livre dont il s'adapte. La mise en scène est excellente et Ryan G. au top de sa forme. avec des moments mettant le poids de l'acteur vis àvis du film mais également des scènes d'un grand réalisme.
On se retrouve à mi-chemin entre docu et drame familial ; cela nous mets face spectaculaire et l'intime de celui-ci. Le dialogue est au "minimum" pour mieux nous transmettre ses émotions et pour le coup cela est remarquablement fait et maîtrisé. LE réalisateur n'a pas voulu faire dans le sensationnel comme beaucoup l'aurait fait, mais du coup ; parfois cela manque un peu de souffle au récit. Les drames se suivent tout comme nous subissons le destin de cet "héros". Certains prendront cela comme des défauts, mais tout cela est compensé par les prouesse technique parfaitement maîtrisé et à la hauteur. Comme si pour le réalisateur annonçait que viser la lune, le rends plus fort. NE lui faisant absolument pas peur. donc malgré quelques bémols, on arrive à faire abstraction ou à les retenir pour certaines prouesses. Une belle surprise qui n'en fait pas des tonnes mais qui cherche le simplicité ; donnant également plus de véracité à l'histoire et au personnage.

Naughty Dog . 2018-10-11T14:05:43

bon...verdict demain ^^

Marie Lapage 22 . 2018-10-09T21:46:41

First man est un film authentique avec un scénario certes connu d'avance mais tellement bien ficelé qu'on en sort ébouilli.
Ryan Gosling signe l'une de ses meilleurs performances à l'écran
Mes notes et critiques https://bit.ly/2ybdcds

DarkZ R . 2018-10-07T07:00:59

Dans mon top 3 de l'année avec Sicario 2 et Climax !
Damien Chazelle met de côté les plan sèquence grandiose et fluide de LaLaLand, pour une approche plus viscéral et documentaire avec un cadre plus sacadé, proche de la caméra à l'épaule (ce qui va en décourager certains, car certaines séquences sont, en plus de cette approche documentaire, assez sur-cut et assez sombre, notamment durant les scènes dans les navettes), mais ça n'en reste pas moins visuellement incroyable, le réalisme de la reconstitution y est hallucinant. La peur qui nous prend dès que Neil s'apprête à monter dans les fusées fait limite froid dans le dos (entre le bruit assourdissant des autres fusée à l'horizon, le couloir menant au siège des astronaute qui tremble avec les lumière qui vascille de tout les côtés, on a presque une sensation digne des tranchées durant la guerre, le son en IMAX renforce grandement l'immersion, très impressionnant). Le scénario.. Je ne suis pas apte à le juger, mais je vois pas de défauts, chaque perso a son développement personnel, rien n'est laissé au hasard, tout a du sens (je vais pas spoiler, mais la fin est forte en émotion pour Neil..)
Ryan Gosling d'ailleur qui confirme qu'il fait partie des acteurs de cette génération, non content de choisir à merveille ses rôles, il se donne à fond à chaque fois dans ces dernier, un plaisir, le reste du casting n'est pas en reste, bien au contraire, et il arrive même que Claire Foy lui vole la vedette sur certaines scène.

Et enfin.. Cette scène de fin.. magnifique, c'est de l'art à ce stade, j'avais pas ressentit une tel montée en émotion depuis Interstellar (seul scène en format Imax d'ailleur, et je comprend pourquoi, à ce moment, la caméra devient fluide, fait des panoramique, pour offrir un spectacle total), grand moment à vivre dans une salle de cinéma.

PS : Je m'attendais quand même à voir les Transformers une fois le pas sur la Lune effectué...

DarkZ R . 2018-10-04T09:10:11

Avant-première demain en Imax, comment ce film peut-il être autant sous-côté alors qu'il est réalisé par Damien Chazelle, et qu'il est interprété par Ryan Gosling ?

Ardath Bey . 2018-10-01T10:27:38

J'ai comme l'impression que ce film fera moins d'entrées que Lalaland :) En tous cas je serai scotché à l'écran dès le jour de sa sortie.

Orphan Boy . 2018-09-22T09:23:19

Qui incarne Stanley Kubrick 🤔?

- Ce commentaire a été signalé -

15:19
2,729,347 views
55%
15:19
2,729,347 views
55%